Biographie

Julian Julien Julian Julien commence l’étude du saxophone à l’âge de 9 ans au conservatoire. Après ses études en classique au CNR de Paris, il se tourne vers d’autres courants.

Il joue dans divers big band de jazz et plusieurs groupes de rock avant de débuter la composition et de créer ses propres formations.

En 1993, les premières compositions sont pour l’ensemble « Arte Viva » : Obsession 3.5.4.1 pour batterie, basse, clavier, cuivre, violoncelle et voix sous la direction de Pascal Pistone à la Faculté de la Sorbonne (Paris).

En 1999, il compose son premier album 5 titres en autoproduction «Tupperware et bibelot ». Parallèlement, il voyage beaucoup et découvre l’Asie (Inde, Népal, Indonésie, Thaïlande, Vietnam). Ces voyages auront, par la suite, une grande influence sur son travail.

Julian Julien - TerreEn 2000, c’est la sortie de l’album « Terre » pour le label « Priskosnovénie ». Il est orienté world musique avec pour influences Keith Jarrett, Michael Nyman, John Surman et BO de films (John Barry, Nino Rota). Cet album est apprécié par la critique et sera vendu dans le monde entier. Les compositions sont régulièrement diffusées sur les radios ou prises pour des documentaires.

Julian Julien - StrangeEn 2007, il compose son deuxième album « Strange » pour le label Cristal Records. Orienté électro world, la direction musicale pourrait se définir comme un métissage culturel teinté de multiples courants (Michel Portal, Keith Jarrett, Magma). Réalisé dans l’esprit des comics des années 70/80 et des mangas japonais, au final, c’est une musique inventive faite de palettes sonores et de strates qui s’entrechoquent et s’imbriquent, une autre matière pour un univers parallèle avec des instruments indiens (sitar,tablas) ou bien encore des cordes et des samples avec de la guitare électrique et des percussions indiennes et africaines. La scène Bastille (Paris) a accueilli la sortie de cet album ainsi que de nombreuses critiques notamment Prog Archives (USA), Jazz Music Archives (USA), Music Street Journal (USA), PraugNaut (USA), Progressor (Uzbekistan), ProGGnosis (Italie), Babyblaue (Allemagne).

En 2008, il crée le groupe Fractale aux influences de musiques progressives (Pink Floyd, Soft Machine, Zappa) qui se compose de 7 musiciens (tuba électrifié, saxophone baryton électrifié, saxophone alto et ténor, trompettes, batterie et ordinateur). Le point de départ de cette formation s’inspire d’un livre de Javier Marias « Demain dans la bataille pense à moi ».

Julian Julien - FractaleFRACTALE s’inscrit dans un courant novateur. Julian JULIEN nous propose d’explorer des champs sonores inédits. Les instruments sont utilisés de manière inattendue : le saxophone baryton et le tuba sont saturés et électrifiés, le tout sur des boucles d’ordinateur. La structure des morceaux s’inspire tout autant du rock que du jazz. Des solos improvisés s’ajoutent à la structure couplet/refrain. Les mélodies sont simples, rageuses et pimentées par des riffs saturés. FRACTALE s’inspire également de diverses influences : littéraires (Javier Marias, Moravia, Buzzati…), cinématographiques (Kubrick, Fellini, Ettore Scola) et visuelles (BD Corto Maltese, Hulet, Schultheiss).

Fractale a joué dans des salles parisiennes comme Le zèbre de Belleville en 2008 et au Sunset en 2010. La formation a fait sa première tournée aux Etats-Unis en 2009 (Joe Squared à BALTIMORE, Bossa Lounge à WASHINGTON, The Camel à RICHMOND, Eyedrum et The Kavarna à ATLANTA, Morseland à CHICAGO, Wilbert's à CLEVELAND et The Drom à NEW YORK).

En 2010, sort l’album live « Suranné » de Fractale, album produit sous son label « A Bout de Son » et accueilli par de très bonnes critiques comme Prog Archives (USA), Jazz Music Archives (USA), Jazzuality (Indonésie), The Rocktologist (Slovénie), Unprogged (Italie), Merlinprog (Norvège), Eurock (USA), Ytsejam (USA), Hanging Sounds (USA), Music Street Journal (USA), Arlequins (Italie), Rockateca (Mexico), Autopoietican ( Pérou), Sonidos Latentes Produccion (Pérou), Progressor (Uzbekistan), Ragazzi (Allemagne), noisy Neighbours (Allemagne), Proggies.ch (Allemagne), Babyblaue (Allemagne), Progrock (Pologne), Sea of Tranquility (Angleterre), OJE Music ( Pays- Bas), DragonJazz (France), Zikannuaire (France), Deep Music (France), etc…

Julian Julien - Terre IIEn 2015, il finalise le quatrième album «Terre II». Le concept de ce projet est de marier la musique et la photo. Pour cela, des musiciens et des photographes de renom ont accepté de collaborer : les musiciens Médéric Collignon Victoire du Jazz de l’année 2013, Rémi Dumoulin de l’Orchestre National de Jazz, le photographe Anglais Chris Steele Perkins de l’agence Magnum, le photographe Japonais Junku Nishimura ou bien encore la photographe Canadienne Rebecca Cairns. Plusieurs morceaux seront ainsi accompagnés par une vidéo qui comprend des photos des travaux de photographes.

En parallèle, il compose pour des courts-métrages, films, pièces de théâtre ou encore pour des documentaires.

Pour la suite, il prépare le prochain album de Fractale, Fractale I. C’est le premier album studio de cette formation à géométrie variable où collaboreront BD et musique.

Le projet solo « Ambre » est programmé. La direction musicale s’orientera vers le classique et le contemporain saupoudré de percussions indiennes et africaines…


Back To Top